Le bus nous dépose au bord de la route. Devant nous s’élève une grande bâtisse. Le jardin abrite des statue de fer.
Dans ce paysage intriguant, la rouille du fer se mêle au rouge de la terre. Seuls de grands baobabs noirs contrastent cette couleur ocre. L’originalité de la maison me rappelle, à une certaine mesure celle de la Maison du Chaos, en France. Elle représente toute une idéologie, une vision d’un homme. A l’occurrence ici, d’un couple, celui de Dieudonné et Violette.

IMG_2334

Repartir à zéro. C’est l’essence même de cet atelier de ferronnerie.

Pour Dieudonné et Violette, ce terrain était leur nouveau départ. Ancien enseignant d’éducation physique et ancienne athlète, le couple a décidé de changer de chemin, de se réinventer. Ils ont commencé à donner vie à cette maison et à cet atelier. Dieudonné, passionné, commence à créer des objets qu’il revend par la suite. Le temps a fait son affaire. Et aujourd’hui l’entreprise embauche près de 500 employés.

Toujours fidèle au leitmotiv du nouveau départ, ils trouvent leurs artisans parmi les laissés pour compte du pays, les handicapés, les femmes en difficultés, les sans abris, les anciens détenus. Ils leur offrent ainsi un nouvel espoir d’intégrer une société qui les a, jusqu’à présent, rejeté. Ils créent des écoles pour la scolarisation des enfants et un lycée est même en projet. Aujourd’hui, plus qu’une entreprise, un véritable village est construit autour de cet atelier.

IMG_2341

Ensemble, ils travaillent le fer usé, lui donnant une seconde vie. Un autre départ a zéro. Des objets en fin de vie qui se retrouvent travaillés, modelés et qui sont envoyés aujourd’hui à l’international.

Toujours à l’affut d’aller plus haut, le couple s’active pour le bien être du village jusqu’à devenir auto suffisant. Les terrains environnants servent à la culture bio et au potager. De nouvelles innovations voient sans cesse le jour, donnant une belle perspective d’avenir pour le couple et leur atelier.

IMG_2333

Cet atelier est une leçon de vie. Quand tout semble perdu, sans échappatoire, un espoir est possible. Repartir de zéro avec des objets usés et en faire quelque chose de beau aussi bien artistiquement que humainement.

A propos de l'auteur

3 Réponses

    • christine

      Bonjour, nous sommes allés visiter cet atelier et je dois dire….chapeau à cette initiative pleine de courage, de bon sens et d’humanité. Les objets réalisés sont magnifiques et les employé(es) motivé(es) et courageux. Encore bravo à Dieudonné et Violette pour cette belle réussite.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.