Bekopaka est un petit village complètement reclus, voir littéralement coupé du reste du monde en saison des pluies. Pourtant, mine de rien, sous ses airs de petits village de brousse se cache l’un des parc les plus emblématique du pays.

Bekopaka, quésako ?carte_madagascar_bekopaka_journal_evasion

Bekopaka, pas « si loin » de Morondava (environ 200 km mais compter 8h de piste en saison sèche) fait pourtant partie de la province de Mahajunga. Bien que la piste fut refaite plus d’une fois, c’est bien souvent une aventure pour y accéder.
Mais alors, pourquoi diable s’aventurer si loin, me demanderiez vous ? Bekopaka, petit village de brousse, doit surtout sa renommée pour abriter le fameux parc des Tsingy du Bemaraha, lieux incontournable de Madagascar.
Les Fady: montrer du doigt et la viande de porc.

Que faire ?

tsingy_bemaraha_bekopaka_journal_evasion2– Les Tsingy du Bemaraha:
Les Tsingy du Bemaraha est un parc classé par l’Unesco qui offre un panorama à couper le souffle ! Sa visite est intéressante non seulement pour son originalité géologique unique au monde mais aussi pour sa richesse en faune et en flore.
Le parc se divise en deux, que l’on appelle les « Petits Tsingy » et les « Grands Tsingy ».
Les petits Tsingy sont plutôt faciles d’accès car l’entrée se situe au village, tandis que les grands Tsingy sont accessibles après 1h30 de piste pour environ 17km.
A savoir, qu’à cause de la qualité désastreuse de la piste, le parc n’est ouvert en saison sèche et ferme en saison des pluies.
Lors de mon passage en 2016, l’entrée au parc était de 55 000Ar plus le droit de guidage (obligatoire) à 145 000 ar pour un groupe allant jusqu’à  4 personnes. Pour ceux qui ne sont pas 4 et qui ont des petits budgets, je conseille de trouver d’autres voyageur pour partager les frais du guide.

bekopaka_manambolo_journal_evasion– La visite des gorges de la Manambolo:
Petite ballade d’environ 1h en pirogue le long de la Manambolo pour visiter les grottes du coin. Au dernières nouvelles (saison 2016), la ballade était possible pour 10 000 Ar hors frais de guidage. La paysage le long de la Manambolo est des plus agréable mais la ballade prend tout son intérêt pour la partie historique car on retrace la vie des Vazimbas dits « les premiers hommes de l’île ».
Un circuit peut combiner à la fois la visite des gorges et des petits Tsingy.
gargote_bekopaka_journal_evasion– Flâner au village:
Autant prévenir tout de suite, Bekopaka est un tout petit village et on a vite fait le tour. Petite gargote, je recommande particulièrement Mamarojo et le Metisse.
Pour ceux qui passerait le WE au village, il serait dommage de louper le cabaret du Samedi soir ou « bal poussière » pour profiter de l’ambiance local et de s’imprégner de la musique de la région.

 

Où dormir, où manger ?

Bien qu’étant un petit village, Bekopaka attire chaque année des milliers de visiteur, donc ce que ne sont pas les hôtels qui manquent. Il y a en a pour tous les budgets, allant du camping à l’écolodge du Soleil des Tsingy (qui donne une vue imprenable sur le coucher de soleil, à profiter autour d’une bonne THB !).

Comment y accéder ?

Par la piste depuis Morondava en passant par la fameuse allée des Baobab. Dans ce cas, 2 choix s’offre à vous:
– Soit en 4×4 (locations sont possible depuis Morondava).
– Soit en Taxi Brousse: un premier taxi brousse part de Morondava pour Belo sur Tsihiribina. Puis je conseille de repartir avec Mada Touring qui propose des navettes confortables et plutôt fiable en destination de Bekopaka.
A noter que le voyage Morondava- Bekopaka nécessite le passage de 2 bacs, ce qui rend la route d’autant plus folklorique !
Et à savoir, que pour ceux qui veulent faire les Grands Tsingy et qui ne sont pas très adepte à l’auto-stop, il est chaudement recommandé d’avoir un véhicule sur place.

A propos de l'auteur

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.