Comme de partout à cette période, les décorations de Noël ornent la ville de Lyon. Une ville comme une autre pendant un mois de décembre. Pourtant depuis 4 jours, les rues s’animent et l’odeur des marrons et du vin chaud se repend. Mais ce n’est que la nuit venue, qu’elle se vête de son costume de lumière.
Alors Lyon se met à briller de milles couleurs, stimulant l’émerveillement des passants.

fdl2014_1

Et aujourd’hui, on est le 8 décembre. Alors comme beaucoup de lyonnais, j’ai mis mes bougies aux fenêtres (bien que je n’habite plus à Lyon). Mais quand on grandit avec cette tradition, difficile de passer outre. Je me vois encore regarder ma mère à disposer les bougies autour de la maison avec cette petite excitation quand je venais l’aider. Un petit geste qui émerveillait systématiquement. Puis, pour mes années d’étude, j’ai emménagé à Lyon où j’ai connu la grandeur de cette fête. Et on ne change pas les bonnes habitudes.

Ces bougies sont mises aux fenêtres à l’initiative des habitants uniquement le 8 décembre, une tradition qui s’est étendue bien au delà de la ville. Et parfois, bien loin de Lyon, on peut croiser une maison aux fenêtres illuminées, témoin qu’un ancien Lyonnais ne doit pas être bien loin.

 

fdl2014_3

 

Si on veut aller à la source de cette tradition, il faudrait revenir bien des années auparavant. Au moyen âge, Lyon vénérait la Vierge Marie et lorsque la peste fît ses ravages dans la ville, un pèlerinage fût organisé à Fourvière pour lui demander protection. La peste disparue et depuis, chaque 8 septembre, le pèlerinage est renouvelé. Oui, mais alors, c’est quoi cette histoire de 8 décembre ?
Le 8 décembre prend son origine à l’inauguration de la statue de la Vierge Marie installée sur la colline de Fourvière en 1852. A cette occasion, les lyonnais illuminèrent leur ville par des bougies posées aux bords de leurs fenêtres. Cette initiative fût perpétuée chaque année et aujourd’hui, cette petite tradition a pris des dimensions insoupçonnées.

 

fdl2014_4

 

La ville de Lyon organise, depuis maintenant quelques années, la fête des lumières, où sont installés dans les quatre coins de la ville des animations lumineuses pendant 4 jours. En cette occasion, des millions de visiteurs se déplacent pour en prendre plein les yeux. Chaque année, ce sont de nouvelles surprises titillant constamment notre imagination.

Cette année encore, j’ai sauté sur l’occasion pour revenir à Lyon le temps d’une soirée, d’autant plus que ma moitié n’avait jamais vécu cette expérience. Et cette année encore, j’ai été charmée par la ville. Alternant jeux de lumière et de son, animations, décorations illuminant les rues et installations lumineuses, de nombreux monuments et quartiers sont mis ainsi en valeur.

 

fdl2014_7

La fête des lumières, c’est de l’émerveillement. C’est une tradition chère à beaucoup de lyonnais. Et pour le reste de la France, c’est l’occasion de venir passer un joli weekend à Lyon et surtout c’est une délicieuse façon de visiter la ville.

[Toutes mes photos sont issues de l’édition 2014.]

A propos de l'auteur

3 Réponses

  1. Amandine

    Ouah les lumières sont magnifiques! Lyon est l’une des rares villes de France que je n’ai pas encore visitée! Je devais y aller en été il y a deux ou trois ans, mais ces photos me font me demander si ce ne serait pas mieux d’y aller en hiver!

    Répondre
    • Charly

      Je te conseille de venir à Lyon plutôt quand il fait beau, elle sera d’autant plus jolie. Après en hiver, il faudrait venir spécifiquement pour le 8 décembre. Je pense que c’est une fête qui vaut vraiment le déplacement. Lyon en lumière est vraiment magnifique. Et comme je le dis, c’est une belle façon de découvrir la ville, mais ça ne dure que 4 jours.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.