Le palais de la reine ou Rova de Manjakamiadana, perché en haut de sa colline, se détache du paysage. Bâtisse impressionnante, elle domine,  gardant un œil sur toute la capitale.
Un des trop rares monuments historiques que l’on peut encore visiter aujourd’hui, le Rova est un passage incontournable à Antananarivo.

Bien qu’ayant tenu face aux bombardement lors de la colonisation, le Rova connu un incendie destructeur la nuit du 6 novembre 1995, énorme crime culturel sous fond de politique où beaucoup d’héritage historique ont disparu cette nuit là. Depuis certains édifices ont été reconstruit, dont Manjakamiadana, l’emblème de la capitale. La rumeur raconte qu’un autre incendie aurait été provoqué à l’autre bout de la ville afin de bloquer les pompiers et retarder l’intervention.
Malgré le drame, la visite du Rova reste indispensable pour se familiariser avec l’histoire de Madagascar.

rova_madagascar_journal_devasion

Le premier roi à s’installer sur la colline, était le roi Andrianjaka qui voulait bâtir son royaume le plus en altitude possible. Depuis chaque roi et reine qui se succédèrent ont mis leur pierre à l’édifice.

Y compris Jean Laborde qui a fait construire un palais en bois précieux pour la reine Ranavalona Ière. Le palais était porté par un immense pilier en bois de palissandre. L’histoire raconte que l’ascension de ce pilier au haut de la colline se fut au prix de vies humaines car à l’époque tout était transporté à dos d’homme.
Et ce fut notamment cet immense palais qui sombra dans l’incendie avant d’être reconstruit en pierre (y compris son fameux pilier !).

Aujourd’hui, le palais est entièrement vide, tous les objets ayant survécus à l’incendie se trouvent au musée d’Andafiavaratra, aussi appelé le Palais du Premier ministre. Mais les guides sur place vous retraceront une bonne partie de l’histoire de Madagascar à travers les édifices toujours sur pieds.

Le charme de la visite se trouve également dans le magnifique panorama que l’on a sur la ville.

antananarivo_journal_devasion02

Tarif de la visite: 10 000 ar l’entrée + prix du guidage + pourboire.

 

Que faire à Antananarivo et ses environs?
#1 Lemurs park
#2 Atelier de ferronnerie de Dieudonné

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.