Cette balade nous emmène à 20 km au sud de Antananarivo, à Antsahadinta aussi appelé le Champs des Sangsues. car autrefois, la colline aurait été envahit de sangsues.
Antsahadinta fait partie des douze collines sacrées de l’Imerina. Elle a abrité des rois dont le roi Andriamangarira qui fut le premier fondateur.

Le palais, également appelé le Rova, fut très mal conservé et seuls quelques vestiges et tombeaux sont encore visibles aujourd’hui. Parmi les trois tombeaux, nous pouvons retrouver celui d’une des femmes du roi Andrianampoinimerina, le roi unificateur dont j’avais déjà parlé dans l’article d’Ambohimanga notamment. Aujourd’hui ce qui reste du palais est devenu un petit musée qui retrace le passé Merina.

Ce Rova relance le débat de la conservation du patrimoine à Madagascar. Beaucoup de monument historique ont été détruit et sont encore détruit du à un manque de moyen et à l’absence d’intérêt de l’État. A Antsahadinta, un petit comité collecte des dons à la fin de la visite du palais afin de faire tout leur maximum pour préserver le peu de patrimoine qui leur reste.

antsahadinta_rova_journal_devasion

Antsahadinta tient également sa réputation grâce à « sa forêt des ancêtres ». En effet, en élevant également ses arbres au rang du sacré, la forêt est protégée par ses habitants et la colline abrite des arbres ayant aujourd’hui des centaines d’années.

A côté du Rova, nous pouvons voir notamment deux arbres entrelacés, le Hasina et le Aviavy. D’après l’histoire, ces deux arbres ne peuvent pas vivre ensemble et Antsahadinta serait l’unique endroit au monde où non seulement le Hasina et le Aviavy cohabite mais sont collés l’un a l’autre. La légende raconte que l’arbre offrirait le bonheur pour les couples et la fertilité. Ainsi beaucoup viennent récolter un morceau de l’écorce de l’arbre dans l’espoir d’apporter l’épanouissement au sein de leur couple.

Antsahadinta est un lieu historique bien trop méconnu. Sa difficulté d’accès ainsi que le peu de vestige restant jouent beaucoup dans son manque d’attractivité. Pourtant Antsahadinta est un lieu paisible qui prend également tout son charme dans le paysage environnant.
La colline est parfaitement propice pour une petite balade et pour un pique nique en plein air.  La vue de la colline est à couper le souffle.

antsahadinta_paysage_journal_devasion

Comment s’y rendre ?

Antsahadinta est à 20km au sud de Tana. Il faut prendre la RN1 puis une piste en mauvaise état monte sur une dizaine de kilomètre jusqu’à la colline sacrée.

Que faire à Antananarivo et ses environs?
#1 Lemurs park
#2 Atelier de ferronnerie de Dieudonné
#3 Le Palais de la Reine
#4 Ambohimanga

 

A propos de l'auteur

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.