Quand on est dans son propre pays, on rêve de l’étranger et quand on est à l’étranger, voilà qu’on se met à rêver de notre propre pays. Des éternels insatisfaits. Et je dois bien l’avouer que c’est un peu dans ce contexte là que je me repassais quelques photos de nos jolies régions de France. Je tombe alors sur la Maison Arc en Ciel, une drôle de découverte.
Alors qu’une semaine auparavant, on découvrait la Demeure du Chaos, de l’art contemporain sombre et dénonciateur, le week end qui a suivit, ce fût donc une nouvelle découverte dans un registre complètement différent.

Nous étions partis pour passer un week end en Drôme, et forcément, nous avons voulu nous arrêter voir le palais idéal du facteur Cheval, grand monument pour son esthétique et pour tout ce qu’il représente. C’est sur la route pour le palais qu’on est passé devant cette maison qui ne peut qu’attirer l’attention: la maison Arc en Ciel de Christian Guillaud.
Personnage qui semble être haut en couleur, un peu à l’instar de sa maison, Christian récupère divers objets et jouets qu’il remanie et qu’il agence à sa façon donnant à sa demeure son aspect insolite.

maison_arc_en_ciel_journal_evasion2

Des peluches, des mannequins, des jouets, des objets récupérés en brocante sont remaniés à sa manière. Il les agence sur toute sa maison et son alentour, ne laissant aucune place au vide. Le résultat donne un grand bric-à-brac coloré et intriguant. Tout visiteur curieux face à ce joyaux bazar peut prendre son temps pour venir observer la demeure dans le moindre des détails. Parfois consterné, parfois étonné, on longe la demeure de surprises en surprises.
Une véritable exposition à ciel ouvert.

Il n’y a aucune prétention dans ses créations qu’il considère lui même comme de l’art brut. Tout est dans la simplicité, il crée pour lui et expose ce qu’il fait aux yeux de ceux qui veulent bien prendre la peine de s’y attarder. Certains auront surement la chance de rencontrer Christian Guilland qui semble très enclin à rencontrer les curieux qui s’approchent de sa propriété.

maison_arc_en_ciel_journal_evasion

En quittant les sentiers battus de l’esthétique d’aujourd’hui, il est certain que la maison Arc en ciel divise les avis. Et comme la critique a toujours été très facile, certains montrent du doigt amateurisme et le manque de technique. Avis partagé par le village qui se bat pour que Christian remballe ses jouets et pots de peintures dénonçant une nuisance visuel. Quand je connais le combat de la demeure du chaos, pourtant officiellement musée public, je ne suis pas étonnée par ce mouvement à l’encontre de cette maison. J’ai toujours trouvé bien triste ces personnes si hostile à tout ce qui ne convient pas à leur idéaux personnels. Rappelons que l’art brute par définition est l’art des personnes démuni de toute culture artistique. Son travail est alors le fruit d’un imaginaire sans limite. Au final, le tout est de venir poser un regard curieux et intéressé pour apprécier l’originalité du lieux comme il se doit.

Où la trouver ? En Drôme, et plus particulièrement dans le village de Lens Lestang sur la route de Hauterives.

A propos de l'auteur

5 Réponses

  1. laville chantal

    tout cela est tellement joliment écrit que l’on ne peut en aucune façon rester indifférent et la richesse dans ce monde est la diversité des choses des lieux et des humains !!! joli voyage que je fais en lisant ce journal d’évasion que Colette mon amie et ta mamie me fait découvrir ! Chantal

    Répondre
  2. Vaissaud Patrick

    Vivement l’invention de la machine à téléporter 🙂
    Je comprends ce que tu écris… Le fantasme du voyage, de la découverte du monde et la nostalgie de ses sources. J’ai souvent réfléchi à ça.
    C’est un dilemme inévitable.
    Alors l’important est ce que tu fais de ta vie, tous les jours et où que tu sois. L’important est ce que tu retiens de ce que tu vis.
    En lisant tes articles, je ne me fais pas de soucis pour toi. Tu vis avec conscience et intelligence. Bisous

    Répondre
    • Charly

      Dilemme inévitable, oui… Je pense souvent à tout ce qui me reste à visiter en France. Mais je me plais à croire qu’il m’attend encore beaucoup de chose et que j’arriverais à voir encore beaucoup de lieux différents. Mais oui, le tout est de profiter et de retenir. Bisous !

      Répondre
  3. Augoyard colette dite mamy

    Que dire charlotte ? Je découvre un pan de ta personnalité ta diversité, tu es une maison arc en ciel, je te découvre, bizarre comme émotion, suis je passée à coté, pas vu ou resté involontairement sur le pas de porte de ton « musée »,mais grâce à ton journal je franchis la porte et découvre j’ose le dire un trésor, je t’embrasse mamy . J’attend avec impatience la suite de la visite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.