Ambodin’isotry, quartier d’Antananarivo, je marche le long de la rue, cherchant l’entrée du marché. Je remarque une brèche dans le mur, ça doit être là. Je m’engouffre à l’intérieur. L’air est plus étouffant, l’odeur des marmites sur le feu est presque agressant. Les passages sont étroits, on se croise difficilement. Les stands en bois sont collés les uns aux autres, formant incontestablement un drôle de labyrinthe. Des rouleaux de tissus sont exposés, entassé sur des lattes de bois, laissant peu de place à leur vendeur qui se retrouve parfois même assis au milieu des ses biens. Les couleurs des tissus s’entremêlent, égayant difficilement l’endroit.
Je reconnais bien un marché d’Antananarivo.

IMG_2822

A Tana, ce ne sont pas les marchés qui manquent. Pour les inconditionnels fans, voilà qu’ils auront de quoi se mettre sous la dent. Chaque marché à sa réputation, sa spécialité, son charme.
Régulièrement grâce à des stands en bois bricolés, ils s’organisent pour former des secteurs: artisanal, tissu, quincaillerie, nourriture… Une organisation pratique et efficace quand le sang malgache coule dans vos veines, mais pour un simple étranger de passage, difficile de s’y retrouver. Pour les premières fois, il est préférable de venir accompagné pour être sur de ne rien louper ou, si on ne connait personne de Tana, il est toujours possible de se trouver « un guide » pour l’occasion.

Bien évidement, comme de partout, il y a des marchés hebdomadaires. Chaque jour a son marché typique mais il n’est pas nécessaire d’organiser sa semaine en fonction car il existe aussi des marchés permanents qui sont tout aussi charmants (voir même plus), tel que Pochard et son sol rafistolé par ses lattes de bois.
Souvent formé par une succession de cabanes aux couleurs délavées, la peinture s’écaillant sur le bois fatigué, ces marchés crée un labyrinthe, laissant le strict nécessaire pour le passage des visiteurs et mettant au défi votre sens de l’orientation.

IMG_2797

Et quand on passe au centre ville, difficile de ne pas s’arrêter aux fameux pavillons d’Ananakely, repérable de loin grâce à la régularité de leur toit se détachant des parasols environnants. Un classique.
Pourtant mon passage aux pavillons se fait toujours en coup de vent, car mes pas m’entrainent systématiquement quelques mètres plus loin, Ambohijatovy, le rendez vous des bouquinistes.
Carré de cabanes en bois où sont entassé des centaines et des centaines de livres, je suis capable de rester parfois pendant plusieurs heures. Je me promène, je fouine parmi les multitudes de titres, sous l’œil impatient du vendeur.
Sur les stands, entre les lattes des fondations, du sol au plafond sont accumulés des livres d’occasion, une mine au trésor pour les amateurs de littérature. Le propriétaire du stand t’aide alors à trouver ton bonheur parmi ses piles de bouquins et pendant que tu jetes un coup d’oeil à quelques quatrième de couvertures, tu le vois disparaitre derrière ses livres et revenir les bras chargés de nouvelles propositions. Le charme d’Ambohijatovy est sans appel, et je perds systématiquement la notion du temps dès mon premier pas à l’intérieur.

 

IMG_2809

Les marchés de Tana sont incontournables et deviennent un passage obligé pour les visiteurs. Pourtant, attention de ne pas trop se laisser charmer par ce lieu au point de baisser sa vigilance. Il suffit de bien gardé en mémoire ces deux idées:
– Oser marchander les prix, car avec votre tête d’étranger, ils n’hésiteront pas à monter les prix.
– Ne laisser pas les pickpockets vous prouvez leurs talents.
Les deux règles bien en tête, les marchés de Tana vous assureront un dépaysement complet et un excellent souvenir de la ville.

A propos de l'auteur

3 Réponses

  1. Augoyard colette dite mamy

    Tous ces marchés, le zooma éparpillé……..Je me souviens à mon premier voyage de ce marché occupant tout le centre ville d’aprés les guides le plus grand marché du monde. Tu as parcouru et découvert ces lieux fascinant , merci et j’attende toujours avec impatience la suite de tes découvertes, merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.