Peut être était ce un rêve. Ce genre d’instant sans temps ni lois. Peut être qu’à travers cette pirogue que nous avions emprunté, nous avions trouvé un passage qui se cachait sur cette eau turquoise pour nous emmener loin de nos vies tassées par le boulot, chacune dans son coin du globe. Peut être que ce paysage de carte postale, irréel, mêlé à nos retrouvailles a rendu ce moment magique.
Mes yeux ont gravé ton portrait dans cette eau claire afin de t’y revoir alors que l’avion t’aura déjà emporté et que nos vies seront de nouveau rythmées au son de nos affaires.

IMG_2938

L’île aux Nattes, au sud de Sainte Marie est un concentré de petit paradis. Entourée de son lagon, de ses plages de sable blanc, l’île et sa flore sont encore bien préservées de la main humaine. Un petit village et même des écoles sont déjà installés depuis toujours à travers ses arbres. Le tourisme apportant toujours de nouveaux business, quelques hôtels commencent doucement à fleurir mais le tout reste relativement sauvage encore aujourd’hui. D’ailleurs, pas de route, pas d’électricité ou d’eau courante. Le temps d’une journée ou d’une semaine, un séjour sur l’île au Nattes, c’est couper court avec la vie effrénée de la capitale.

Le tour de l’île peut se faire aussi bien en pirogue pour profiter du paysage que l’île peut offrir et de cette eau turquoise qu’à pied, à travers les petits sentiers.

IMG_3006

L’île aux Nattes est réputée pour posséder des points de baignade à faire rougir la belle Sainte Marie. La plus populaire reste la plage en face de l’embarcadère, pour des raisons évidente de faciliter. Mais avec un peu plus de volonté, tout l’intérêt est de s’enfoncer dans la verdure de l’île, de faner sous les arbres, de respirer les odeurs, de s’imprégner de ses bruits. Oser s’y perdre et rebrousser chemin. Et tomber, au hasard de la course sur une plage déserte avec en face de vous, l’océan qui s’attaque à la barrière de corail créant une ligne de remous peu avant l’horizon. Là, seulement, vous pouvez embrasser la mer, en profitant pleinement de ce que l’île aux Nattes peut offrir.

IMG_2973

Que faire ?

Hormis la baignade dans ses eaux et la balade au village, l’île possède deux points de vue qui valent le détour. La maison blanche est une maison d’hôte au centre de l’île où vous aurez bien peu de chance de tomber sur quelques politiciens malgré ce que son nom indique. L’avantage de cette maison d’hôte est son bar restaurant sur le toit où tout l’île peut s’offrir à vous, une bière à la main. Ça ne se refuse pas. D’ici, vous pouvez apercevoir notre deuxième destination, le Phare Blévec.

Le phare est aujourd’hui d’un autre âge, gardé par un gardien d’un autre âge également. A travers sa rouille, le phare garde un charme non négligeable. Le gardien, un vieil homme en est fière. Bavard et accueillant, il racontera son histoire et celui du phare avec un plaisir non dissimulé, celle de deux vies entrecroisées. Il vous remerciera d’être passé et vous laissera repartir après une belle poignée de main.

IMG_2957

Comment y aller ?

En pirogue bien sur ! Ou à la nage pourquoi pas…
La traversé en pirogue est à 2 000ar (env. 50ct d’euros). Le piroguier vous laissera même son 06, ou à l’occurrence ici, son 034 pour le retour.

A propos de l'auteur

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.