L’île de Sainte Marie m’a toujours attiré et j’attendais avec impatience le jour où je pourrais la découvrir. Donc forcément, dès que nous avons eu du temps libre, la question ne s’est pas posée et nous avons pris la route pour Nosy Boraha.

Sainte-Marie Quésako ?carte_madagascar_sainte_marie_journal_evasion

Petite île de l’océan indien au large des côtes est de Madagascar, Sainte Marie, ou Nosy Boraha en malgache, semble tout droit sortie d’une carte postale. Entourée par son lagon, l’île est toute en longueur avec un sud touristique et un nord plus sauvage.

Comment y aller ?

sonierana_ivongo_madagascar_journal_evasion

Pour se rendre à Sainte Marie en partance de la capitale, il y a deux solutions. La méthode la plus simple reste l’avion au départ d’Antananarivo.
Puis il y a l’option RN2 + bateau. Nous avons préféré opter pour ce moyen, qui est bien moins onéreux. Le bateau part de Sonierana Ivongo, à 80km au nord de Tamatave, pour environ une heure de traversée.
De la capitale, nous avons donc pris le taxi brousse, destination Tamatave. Il y a aussi des navettes comme Cotisse qui font le voyage pour un prix qui est sensiblement le même et qui assure un peu plus de confort qu’un taxi brousse basique. Une fois à Tamatave, d’autres taxis brousse peuvent se rendre à Sonierana Ivongo. Mais je vous conseille de contacter une agence (comme Gasikara) qui assurent le transfert de votre hôtel à Tamatave jusqu’à leur bateau. Attention néanmoins, en cas de mauvais temps, les traversées peuvent être annulées.
L’allée-retour Antananarivo/Sainte Marie nous est revenue finalement à 210 000 ar (soit environ 60 euros) par personne.

Que faire ?

ile_nattes_sainte_marie_journal_evasion

– L’île aux Nattes
Petite île paradisiaque au sud de Sainte Marie tout droit sortie des cartes postales, l’île aux nattes est séparée de Sainte Marie de 400m. Elle est facilement accessible en pirogue pour 2000ar. Certains piroguiers peuvent même vous proposer un tour de l’île pour 50000ar.

piscine_naturelle_sainte_marie_madagascar

Piscines naturelles du Nord
Le nord de l’île cache ses plus belles piscines naturelles. Je conseille néanmoins de trouver un guide local pour connaître tous les interdits et l’histoire du lieu.

ilot_sable_sainte_marie_madagascar_journal_evasion

Ilots aux sables
Ces petits îlots désertiques sont au large des côtes de Sainte Marie. L’office du tourisme nous avez grandement déconseillé de s’y rendre en pirogue pour des raison de sécurité et il nous avait dirigé vers de nombreux hôtels qui proposent l’excursion en navette pour la (modeste) somme de 25 euros. Bien entendu, les prévoyants que nous sommes, avons optés néanmoins pour la pirogue ! Et nous n’avons pas été déçu. La ballade fut bien plus typique et personnel. Au retour, le piroguier s’est arrêté pour nous permettre de sauter de la pirogue et d’aller nous baigner au milieu de l’océan, avec les plus beaux poissons et coraux à 4m en dessous de nous.

– Les baleines
Étant allée sur l’île au mois de Décembre, je n’ai pas pu profiter de ce spectacle. Mais Sainte Marie est très réputée pour ses baleines à bosse qui passent non loin de ses côtes d’Avril à Novembre. Il y a même le festival de la baleine au mois de Juillet.

eglise_sainte_marie_madagascar– L’Eglise de Sainte Marie
Située à Amdibofatara, l’église date de 1857, ce qui la place directement comme la plus vielle église de de Madagascar.
cote_est_sainte_marie_madagascar_journal_evasion– Côte est
La côte est est la côte la plus sauvage de l’île. Je vous conseille de louer un 4×4 ou une moto cross, pour une très belle promenade à travers les villages. Et surtout ne pas louper la baie d’Ampanihy.
cimetiere_pirate_madagascar_journal_evasionCimetière des pirates
L’histoire de Sainte Marie est riche en piraterie, entre le cimetière de pirates ou l’île aux Forbans, les occasions de partir sur la traces des pirates sont grandes.
Sur la trace des pirates: Sainte Marie, trésors et cimetière.

 

Il faut savoir que beaucoup vivent du tourisme sur l’île. Alors n’hésitez pas à vous trouver un guide local qui peut vous faire découvrir l’île de manière plus personnalisé qu’en passant par votre hôtel. Attention néanmoins à ceux qui se font passer comme tel. Si vous avez besoin d’un contact, je peux vous donner celui de Jhenny, excellent guide que nous avons rencontré et qui nous a fait passer nos plus beaux moments sur l’île.

Où dormir ?

A Sainte Marie, ce ne sont pas les hôtels qui manquent ! Des prix exorbitants aux touts petits budgets, il y en a pour tous les gouts. Je vous conseille néanmoins les deux hôtels qui m’ont complètement charmés.
– Côté Sud, il y a Hôtel Ravoraha et plus particulièrement sa cabane dans les arbres.
– Et côté Nord, nous avons eu un grand coup de cœur pour l’Hôtel Atafana, un peu plus en retrait avec une ambiance familiale pour un prix plus que raisonnable.

Comment se déplacer ?

tuk_tuk_sainte_marie_madagascar_journal_evasion

Les tuk tuk sont maitres de l’île. Ils sont de partout et il suffit un petit coup de téléphone pour en faire venir un. Le grand avantage est que les prix sont fixes, donc pas de marchandage de la course et de risque de se faire arnaquer. Bien sur, parfois il y a toujours moyen de s’arranger… Le mieux, c’est de se trouver son tuk-tuk officiel. Ils sont en général tous vraiment très gentil, mais je ne peux pas m’empêcher de vous conseiller de partir avec Djiallo, le meilleur tuk-tuk de l’île, rien que ça ! D’ailleurs, croyez moi, on peut pas le louper, c’est même marqué dessus.
A Amdibofatara, il y a également des cyclo-pousses, ainsi que de nombreuses agences de location qui louent tout type de véhicule à des prix plutôt abordables.

Combien de temps y rester ?

Nous voulions profiter pleinement de Sainte Marie et de tout ce qu’elle peut offrir. Nous sommes resté une semaine et je pense que c’est la durée de séjour idéale pour tout découvrir tout en prenant son temps.

 

A propos de l'auteur

4 Réponses

  1. bernardeau

    Bonjour chers vahiny. J’ai découvert Ste Marie, je fut épris depuis 1996, j’y fut résident, investisseur, L’ile a évoluée, le réseau principal de l’aéroport aux piscines est très bonne la côte Est est difficile en période des pluies. On y mange bien, mais attention à cette gargotte…..! Atafana cadre très joli chez Noël, voir la Crique chez la famille Blondel. Allez à Nosy Boraha vous serez enchanté parole de djeeps le vahiny un fidèle du resto chez Rosina à Analamboanio. non loin de chez ¨Popol

    Répondre
    • Charly

      Merci pour les conseils !
      J’ai aussi entendu beaucoup de bien de la Crique, je testerais volontier pour mon prochain séjour sur l’île ! 😉

      Répondre
  2. Pat

    Un lieu paradisiaque ou j’en ai pris plein les yeux des momment inoubliable .
    Bref que du bonheur .

    Répondre
  3. Augoyard colette

    monte une agence de voyage et tu testes avant, , st Marie 1ere destination on attend les prochaines.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.