Majunga, quésako ?carte_madagascar_mahajunga_journal_evasion

La réputation de Mahajanga (ou Majunga pour les frenchies) n’est plus à faire. Elle est connue dans tout le pays pour être l’endroit où passer des vacances entre amis, la ville où l’on dort le jour et où l’on vit la nuit, le lieu où faire la fête.
Et les températures expliquent assez facilement comment on en est arrivé là. Il fait tellement chaud en journée, que la promenade dans les rues est difficilement supportable et ce n’est que quand les températures baissent que les rues commencent à s’animer.
Pas tellement connue des touristes, elle est pourtant une ville incontournable !

Comment y aller ?

Il y a bien un avion qui peut se rendre à Majunga en partance de la capitale. Mais évidement, encore une fois, je préconise plus le taxi brousse. Une fois n’est pas coutume, les routes sont plutôt en bonne état et le voyage peut se faire en environ 10h depuis Tana.
Et pour la solution alternative, il y a toujours les agences comme Cotisse qui proposent un taxi brousse bien confortable pour 1 ou 2 euros de plus.

Que faire ?

cirque_rouge_majunga_journal_evasion

Les cirques rouges.
A une petite dizaine de kilomètre de centre ville, les cirques rouges proposent un très joli paysage. Du sable rose et ocre, taillé par le vent, rappelle un peu les paysages des canyons.
Les plages.
Majunga propose des plages plutôt bien entretenues et idéalement pensé pour une journée détente. Il y a la plage du grand Pavois, un peu à l’éccart de la ville qui est des plus agréable mais aussi la plage d’Ambory qui commence a être bien animé.

Le bord.
Majunga doit sa renommée pour sa croisette, communément appelé « le bord ». Un bord de mer moderne qui s’anime la nuit tombée, rappelant parfois le sud de la France. Et c’est surement assis autour d’un stand de masikita (brochettes de zébu), à tester les spécialités du coin avec une bière locale bien fraiche, que vous passerez vos plus beaux instants dans cette ville…

cimetiere_bateau_majunga_journal_evasion Le cimetière de bateaux.
Un peu plus loin du port, il est possible de voir de vieux bateaux rouillés, laissés ici, surement depuis des années. Certains semblent être à l’abandon, doit surement en vue d’être réparé.
En échange de quelques ariary il est possible de négocier pour monter sur l’un d’eux.

baobab_majunga_journal_evasionLe vieux Baobab.
Ce baobab est la grande célébrité de la ville. Ce monstre de la nature semble être ici depuis toujours. Imposant, marqué par le temps, à la fois préservé par les hommes mais abimé par leurs tags, il est aujourd’hui devenu un simple rond point. Comme une insulte à ce que la nature peut offrir de plus beau…

 

Où dormir ?

A Majunga, la réputation du Coco Lodge n’est plus à faire ou même celui du Karibu Lodge, notamment pour sa vue sur le coucher du soleil.
Mais pour ceux qui ont des budgets plus modestes, je conseille Chez Tranquille qui est extrêmement bien situé en ville. Parfois un peu vieillot mais qui garde un charme non négligeable et avec l’avantage d’avoir une piscine (et croyez moi, avec cette chaleur, ce détail prend tout son importance !)

majunga_journal_evasion02

Comment se déplacer ?

Une fois sur place, comme souvent, il n’est pas tellement difficile de se déplacer. Il y a bien sur, le taxi mais surtout les tuk-tuks ou les pousse-pousses que l’on trouve à chaque coin de rue proposent de vous faire traverser la ville pour quelques ariary seulement.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.