Qui n’a jamais eu une idée folle ? Vous savez, ce projet tellement démesuré que notre esprit le range automatiquement dans la catégorie fantasme. Le rêve vous trotte dans la tête des jours durant. Mais tout semble tellement insurmontable qu’il n’est même pas envisageable de se lancer dedans. Et puis, que vont penser les autres ?

Mais parfois certains osent dire non à la résignation ! Courage ou folie, quoiqu’il en soit, ils foncent tête baissée. Loin d’eux le sentiment d’impuissance. Face aux obstacles et aux difficultés, la volonté fait front. L’imagination, partie en éclaireur, voit déjà au delà de ses barrières. Car c’est bien elle la clé de voute de ce projet fou. Le secret réside dans la liberté que l’on donne à cette imagination. C’est la laisser vagabonder à travers les montagnes et les forêts, la laisser investir les objets. C’est heurter une pierre et voir au delà de cette rencontre inopportune. C’est s’approcher de ce bout de rocher et en voir la base d’un édifice magique.

 

facteur_cheval_journal_evasion2


« En créant ce rocher, j’ai voulu prouver ce que peut la volonté . »
Facteur Cheval.

Gravé sur l’une des façades de son palais, le facteur Cheval pointe du doigt tout ceux qui ont douté de lui. Combien de fois a t’il du essuyer les critiques. « Quel fou ! » disait on, le voyant passer avec sa brouette pleine de cailloux ramassés pendant sa tournée.
On est en 1867 quand il décroche son poste de facteur et pendant 33 ans, il travailla avec acharnement sur ce « palais idéal ». 33 ans de dur labeur où il cherchait la pierre idéale, l’ajoutant à son édifice tout droit sorti d’un conte de fée.
Le palais prend sa source dans un songe, alimenté par la sensibilité de son créateur. Son aspect hors du commun le place directement dans l’architecture naïve, voir même comme précurseur du land art. Sur chaque façade s’entrecroisent les cultures. On peut y distinguer un temple hindou, une mosquée, des animaux fantasmagoriques issus de mythologies et encore une multitude d’autres détails faisant la richesse de l’édifice.

 

facteur_cheval_journal_evasion1


« A la source de la vie, j’ai puisé mon génie  » Facteur Cheval.

Ce génie fut une véritable source d’inspiration pour nombre d’artiste après lui tel que Max Ernst ou Pablo Picasso. Plus proche de nous, on peut citer Thierry Hermann avec sa demeure du chaos qui place Ferdinand Cheval comme personnalité intégrante de son art.

 


« Travail d’un seul homme » Facteur Cheval.

Une pierre après l’autre. Voilà ce qu’a également connu l’abbé Jean Marie Piquemal. Homme de foi humble, il est réputé pour sa grande bonté.
Il a entreprit la construction de la chapelle de 1968 jusqu’en 2001, choisissant les pierres avec passion. Avec tous les moyens disponibles de nos jours, l’abbé Piquemal choisit, à l’instar du facteur Cheval, la force de ses bras. Mais à une autre époque, un autre véhicule, plus de vielle brouette mais une 2CV lui permit de parcourir les chemins à la quête de la roche idéale.
Des matières premières pour créer, exprimer sa dévotion à Jésus et à sa mère. Croyant ou non, quand on arrive à la chapelle de Notre Dame de la goutte on ne peut que être touché par la beauté et la sensibilité du lieu.

 

chapelle_de_la_goutte_journal_evasion2

 

Le terrain autour de la charmante chapelle est comblé d’édifices nés dans la roche et ornés de statuettes religieuses en fer forgé. Quel plaisir d’errer dans ce jardin plein de poésie, s’arrêtant à chaque autel, appréciant le moindre détail. Au delà de la religion, tout cela peut nous rappeler parfois l’art naïf avec ces sculptures si particulières. Ses portes, toujours ouvertes, laissent entrer tous les voyageurs curieux dans son antre.

 

chapelle_de_la_goutte_journal_evasion3

Deux hommes opposés en tout point qui ont puisé dans leur foi et leur passion pour créer l’incroyable. Deux hommes qui ont réussit à voir plus que des pierres, qui les ont sublimé pour mettre en forme leurs univers. Deux hommes armés de leurs bras et de leur volonté pour repousser toutes les limites.
Le Palais idéal du facteur Cheval et la chapelle de Notre Dame de la goutte sont deux lieux uniques et, aux premiers abords, opposés en tout point. Pourtant ils sont nés tous deux d’un grand rêveur, un amoureux de la nature qui bâtit son rêve pierre par pierre.


Plus d’info ?
Le palais idéal du facteur Cheval est sur la commune de Hauterives (26). L’entrée est payante.
La chapelle de Notre Dame de la Goutte est à Montardit (09) et l’entrée est libre.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.