Quand arrive Noël, toutes les villes revêtent leurs costumes de fête. Mais de loin, celles qui rayonnent le plus sont nichées en Alsace. Elles ont su préserver les traditions et voient les choses en grand pour cette période de l’année.
Lorsque des images de Strasbourg arrivaient sur mes écrans, je restais émerveillé par sa féérie. Et cette année, on décida de prendre la route pour vivre cette magie.

L’Alsace attire des milliers de touristes chaque année pour ses marchés renommés. Alors décider de passer un weekend là bas sur un simple coup de tête n’a pas été la meilleure idée qu’on est eu. Il faut dire qu’il suffit de se renseigner un minimum pour savoir qu’il faut organiser son séjour bien à l’avance afin de trouver sans difficulté un hébergement. Mais, avec un peu de recherche, on se dégote néanmoins une chambre assez bien située entre Strasbourg et Colmar.

 

strasbourg7

 

Ah Strasbourg ! La petite Amsterdam sous les couleurs et les lumières de cette fin d’année. C’est pleine d’excitation que j’arrive sur place.
Le marché de Noël est répartie dans les divers coins de la ville. Des cabanes en bois sont réunies sous un thème particulier tel que le village belge, le village du partage, des plaisirs gourmands ou le village des enfants. Vadrouiller de villages en villages est au final une délicieuse façon de découvrir Strasbourg, sa cathédrale, ses petites rues typiques et ses maisons en colombage !

Le marché de Noël de Strasbourg, c’est donc des centaines de chalets en bois, c’est l’odeur du vin chaud épicé, des crêpes et des bretzels, c’est des décorations artisanales et des étendues de petites gourmandises. C’était de longues balades mains dans la main, emmitouflé dans nos bonnets et nos écharpes. C’était des pauses gourmandes et des haltes dans des cafés pour se revigorer autour d’une boisson chaude. C’était un doux weekend en amoureux.

 

strasbourg6

 

Et ce Weekend tombait sur la Saint Nicolas. L’occasion de revenir sur une tradition qui se perd un peu dans le reste de la France. Saint Nicolas, un peu effacé par le Père Noël, a pour habitude de venir offrir du pain d’épice et autres friandises aux enfants sages.
Si on devait revenir aux origines, les premiers marchés avaient justement lieu pour la Saint Nicolas mais la réforme protestante les interdit au XVIeme siècle. A la place, on fit le Christkindelsmärik, le marché de l’enfant Jésus.

 

strasbourg9

 

Aujourd’hui, l’un des plus anciens marché de Noël a pris des proportions incroyables. Il prône la magie de Noël mais comme tout événement touristique, on sent aussi l’attrait commercial. Je ne peux cacher une légère déception pour tous ces chalets qui présentent inlassablement les mêmes choses. Des centaines de cabanes mais peu de diversité. Sans compter que la foule présente le samedi soir rend la balade difficile, voir même pénible.

Ces quelques points négatifs suffisent pour ne pas me donner l’envie de revenir les années suivantes, sans pour autant assombrir cette expérience qui va garder sa magie de la découverte et de l’instant unique.

A propos de l'auteur

2 Réponses

  1. natieak

    Bonjour
    C’est un marché que j’aimerai bien faire un jour mais à la lecture de ton article , je m’aperçois que comme à Paris, les marchés de Noël sont surtout très commerciale. On y trouve peu de produits que reflète vraiment Noël et sa magie. Dommage moi qui suis toujours à la recherche d’objet artisanal bien spécifique pour la déco du sapin. Je finis par les faire moi même!

    Répondre
    • Charly

      Oui, c’est exactement ça. Après ce marché de Noël vaut vraiment le coup pour l’ambiance de Noel qui règne dans les rues de Strasbourg.
      Mais si tu as le temps de faire toi même les deco, ça doit vraiment donner du cachet à ton sapin !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.