La région de l’Imerina est un lieu chargé d’histoire. Abritant 12 collines, la région était auparavant divisée en plusieurs clans s’opposant les uns aux autres, chacun ayant posé sa base sur une colline. Antananarivo est né de l’unification de ses 12 collines, notamment grâce au roi Andrianampoinimerina d’Ambohimanga qui réussit à conquérir chacune des collines. Afin d’assoir sa puissance sur ses collines, l’histoire raconte qu’il épousa une femme par colline.

Ambohimanga, quesako ?

Ambohimanga est donc une des douze collines sacrées et pas n’importe laquelle puisque c’est la colline où résidait le roi unificateur de 1788 a 1810. A 21 km au nord du centre d’Antananarivo, Ambohimanga est une escale des plus agréables. Signifiant « colline bleue », le bleu rappelle ainsi la grandeur, la pureté et la sainteté de la colline.

Que faire ?

rova_ambohimanga_madagascar

Visite du rova (du palais).

Le Rova fut, une fois n’est pas coutume, plutôt bien préservé et sa visite est un incontournable de la région. A l’entrée, on vous laisse le choix de prendre ou non un guide. Mais quitte à être arrivé jusqu’ici, je vous recommande fortement de prendre un guide. Connaissant bien son sujet, il retracera l’histoire du lieu et de Madagascar en général. Du palais érigé par le roi unificateur Andrianampoinimerina, jusqu’aux modifications apportée par Jean Laborde sous le règne de la reine Ranavalona, plusieurs années d’histoire seront retracées.
Sa valeur sacrée étant toujours d’actualité, aujourd’hui encore, beaucoup viennent pour y sacrifier volailles ou zébus.

Prix: 10 000 ar pour un étranger pour l’entrée, le service d’un guide sera selon votre bon vouloir.
Compter un ajout de 600 ar si vous désirez prendre des photos dans le lieux.

ambohimanga_sacrifice_zebu_madagascar

Faire une balade au village.

Absolument charmant et tout en pavé, le village vaut le coup de prendre le temps de faire un tour a pied. Quelques autres vestiges du passé sont encore visibles et donnent un cachet de plus au village.

Parc de Soavinandriamanitra.

Le parc profite de la richesse historique de la colline pour retracer des instants d’histoire notamment à travers des fresques mais possède également un circuit autour des plantes et des animaux où l’on croisera entre autres reptiles, oiseaux ou lémuriens.

Ou manger ?

Au Banana Rova pour le calme.

ambohimanga_madagascar_banana_rova

Oasis de verdure, le Banana Rova est un véritable lieu de tranquillité et de repos. Quelques tables, assez espacées les unes des autres pour permettre la discrétion, se fondent dans un jardin riche en plante de tout genre. La propriétaire, très proche de ses clients, offre un fabuleux accueil.
Bien qu’un peu cher, le menu à 60 000 ar, propose des recettes maison originales qui vaut largement un détour.

Au Restaurant d’Ambohinmanga pour le traditionnel.

restaurant_ambohimanga_danse_traditionnelle_madaagscar

A quelques pas seulement du Rova, le restaurant, très simple, propose une cuisine locale à des prix tout doux. Le petit plus reste incontestablement les musiques et danses traditionnelles proposées par un groupe local.

Comment y aller ?

Le moyen le plus économique reste les bus qui se rendent jusqu’à Ambohimanga. Mais, à défaut de voiture privée, il est également possible de prendre un taxi.

 

Que faire à Antananarivo et ses environs?
#1 Lemurs park
#2 Atelier de ferronnerie de Dieudonné
#3 Le Palais de la Reine

A propos de l'auteur

4 Réponses

  1. Soa

    Juste un petit bémol concernant la Banana Rova, c’est très loin d’être kids friendly ! Pas recommandé pour les familles avec de jeunes enfants, la propriétaire n’aime pas qu’ils grimpent, qu’ils courent ou qu’ils fassent un peu de bruit :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.