Il y a des personnes que l’on croise au détour de notre vie et qui prennent une importance insoupçonnée. On se crée des souvenirs ensemble, des instants au gout d’éternité. Puis les choses font qu’on doit s’éloigner, déménager ailleurs. On se promet de se voir régulièrement [ce que l’on fait les premiers temps], puis les visites s’espacent. On se dit qu’il faut prendre un week-end pour passer les voir mais on remet au lendemain.
Maintenant que la date du grand départ approche et sans savoir quand j’aurais celle du retour, je me dis qu’il n’est plus le temps à la procrastination. Il est assez dommage de voir qu’il me faut un déclic pour m’en rendre compte. Le cap est alors mis sur Annecy, l’occasion d’aller rendre visite à deux amis savoyards et de faire découvrir la région à Patty.

Le Pont des Abimes entre Cusy et Gruffy.

Le Pont des Abimes entre Cusy et Gruffy.

On décide se prendre une petite chambre d’hôte pour la première nuit. On a pu s’en dégoter une, au denier moment, fort sympathique, à 10 km de la petite Venise des Alpes où l’on fût très bien accueillie. On se permet un peu de temps à deux pour profiter des environs sous les conseils de la propriétaire des lieux.
On passe sur le Pont de l’Abîme, magnifique pont suspendu très pittoresque où l’on se retrouve perché à près de 100 m au dessus de la rivière du Chéran. On comprend alors d’où provient son nom. Mais notre destination est surtout le plateau du Semnoz pour jouir de son panorama. Notre rythme est bercé par le paysage montagneux qu’offre la Haute-Savoie, marqué par ce début d’automne.

savoie_montagne_automne_journal_evasion

Une fois arrivé à son sommet, on s’octroie une petite halte pour profiter de cet instant. Autour de nous, le silence et l’immensité et au loin, le Mont Blanc. Nous arrivons trop tard pour le paysage verdoyant qu’offre l’été et nous n’avons pas encore le droit aux montagnes enneigées de l’hiver mais cette mi-saison a aussi ses merveilles à offrir. La vue est magnifique par ses couleurs orangées.
Mais le temps tourne et on est attendu à Annecy.

Panorama du Semnoz, et au loin, le Mont Blanc.

Panorama du Semnoz avec une vue sur le Mont Blanc.

On se perd un peu dans les petites rues très typiques du vieil Annecy. On longe les canaux, quais fleuris et maisons aux pieds dans l’eau aux couleurs vieillies par le temps. On s’aventure sous les arcades et dans les ruelles de pavés. On s’arrête autour des artistes pseudos-bohèmes qui participent à l’aspect très pittoresque de la vielle ville. Entre brasseries, commerces de produits artisanaux et restaurants savoyard, la promenade a tendance à raviver la gourmandise.

Typique photo du viel Annecy avec son palais de l'Isle et ses canaux.

Typique photo du viel Annecy avec son palais de l’Isle et ses canaux.

Nos pas nous emmènent inexorablement au bord du lac où Patty se rend compte qu’il est plus qu’une « simple pataugeoire ». Magnifique étendue d’eau coincée entre ses montagnes.
Le soir, on nous entraine, pour le couché de soleil, au col de Froclaz à Montmin pour profiter d’une extraordinaire vue sur le lac. Bien entendu, on n’échappe pas à la règle d’un typique week-end en Savoie et on nous fait découvrir le meilleur restaurant savoyard de la ville, l’occasion de gouter une de leur spécialité et de combler [bien plus que coutume!] notre pauvre estomac.

lac_annecy_automne_journal_evasion

Un week end dans le calme des Alpes, en excellente compagnie, idéal pour faire le plein d’énergie.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.