Il suffit d’évoquer le nom même de Provence pour que notre imagination se mette en action: on sent ce petit air du sud, le soleil qui irradie notre nuque, l’odeur de la lavande et du thym, l’ombre des champs d’oliviers et cette petite robe bleue qui danse doucement sous la légère brise du soir.

 

vignoble_provence_journal_evasion

Pierrelongue.

 

Alors quand on a enfin vu arriver un week-end de 2 jours pointer le bout de son nez, on n’a pas philosophé sur le sujet et on a mis cap sur le sud de la Drôme pour découvrir le charme des villages provençaux de la région. On connaissait une personne qui coin qui a pu nous griffonner sur un bout de papier un itinéraire qui pourrait combler notre appétit.

On est donc partit fouler les pavés de ses villages nichés sur le flancs de leurs montagnes. Entre chaque étape, on profite de la vue. On suit l’Ouvèze, petite rivière pleine de caractère qui s’écoule entre la Drôme et le Vaucluse dans un paysage vallonné et rocailleux. La route sillonne une nature à la végétation sauvage très peu envahit par l’homme et une partie du trajet s’effectue au pied du Mont Ventoux. Son somment chauve nous accompagna pendant la moitié du parcours, participant à la splendeur du panorama.

 

mont_ventoux_journal_evasion

Mont Ventoux.

 

A l’approche d’un petit village, on voit se détacher au loin les habitations qui sont le plus souvent regroupées en amas autour des vestiges de leurs châteaux. Il faudrait remonter bien des années auparavent pour comprendre leur emplacement en hauteur et l’importance des forts. Aujourd’hui la visite de certains châteaux peut nous éclairer sur les stratégies défensives de l’époque, sous réserve de ne pas tomber sur le même guide que nous qui préfère s’éterniser sur les derniers riches propriétaires de la bâtisse en nous exposant fièrement la toque d’un pape.

 

vericoiran_journal_evasion

Les petites rues de Vercoiran.

 

Au delà de la présence de leurs châteaux, les villages provençaux sont remarquables par leurs petites ruelles et leurs soustets et par leurs anciennes maisons en pierre blanches. Dans des villages tel que Vercoiran, les rues sont tellement étroites que la circulation en voiture devient difficile, voir impossible et on finit de se demander si on n’a pas quitté la rue et finit chez l’habitant.
Puis, rapidement, on commence à entendre le bruissement de l’eau et si on décide de la suivre, on sait qu’il nous guidera surement à la fontaine du village.
Mais notre itinéraire nous a aussi guidé vers des villes plus importantes telles que Nyons ou Sault en guise de petites haltes touristiques ou même vers Montbrun les bains, classé parmi les plus beaux villages de France.

 

Montbrun les bains

Montbrun les bains

 

Pourtant on restera marqué par le calme et la tranquillité des petits villages. Ceux qui sont perchés et qui donnent une vue magnifique sur le vignoble et les massifs qui l’entourent. Ceux, inattendus, qui offrent quelques surprises comme Pierrelongue et sa chapelle au bout de son rocher. Ceux, cosy, avec leurs minuscules rues où on aimerait bien se sentir chez soi.
Même si on n’est arrivé trop tard pour admirer un panorama teinté de violet par la lavande, on est rentré ressourcer par la douceur de la région et on ne peut que remercier encore une fois la personne qui nous a permis cette découverte.

 

provence_journal_evasion

La vue de Vercoiran.

 

L’itinéraire est donc à cheval entre la Drôme et la Vaucluse et il faut compter une bonne journée, voir plus si on veut profiter de chacune des étapes. Il forme une boucle et peut donc être fait dans n’importe quel sens et à partir de n’importe quel lieu. Tout peut commencer à Nyons, ville ensoleillée connue pour sa célèbre huile d’olive et son pont roman: Nyons -Mollans sur Ouvèze – Pierrelongue- Buis les baronnies – La Roche sur buis – Vercoiran – Saint Auban sur Ouvèze – Montbrun les bains – Sault – Savoillan – Brantes – Vaison la romaine – Nyons.

 

la_roche_sur_buis_journal_evasion

La Roche sur buis.

A propos de l'auteur

3 Réponses

  1. julie

    Waouh, c’est beau, j’habites en Provence et je crois qu’un de ces 4 je vais me laisser porter et aller visiter ces beaux villages

    Répondre
  2. Marie Kléber

    C’est un vrai bonheur de découvrir ces beaux paysages au fil de votre plume et des ces photos qui nous laissent avec une envie de s’évader encore quelques heures.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.