Hélas, je ne déroge pas à la règle ! Comme beaucoup de blogueurs, je ne comptais pas me lancer dans une rétrospective de l’année, et comme beaucoup de blogueur je me retrouve néanmoins à écrire ces quelques lignes. L’année se termine pour beaucoup dans un grand souffle de soulagement. Et c’est surement ce sentiment qui me pousse à réaliser, un peu malgré moi, cet article. Comme une envie d’enterrer tout ça pour pouvoir regarder de nouveau loin devant, avec l’espoir, surement naïf, que le pire est derrière.

Pourtant, ceux qui me suivent savent que cette année a été loin d’être désagréable pour moi. 2015 a su à la fois m’enrichir par ce grand tournant dans ma vie qu’a été mon expatriation à Madagascar. Mais, à la fois, elle m’a laissé meurtrie par toute cette haine qui assombrie toujours un peu plus nos journées. Et comme pour beaucoup trop de pays, nous n’oublions pas que la France en a fait les frais dès ces premiers jours 2015.

instagram2015_journal_evasion04Mais cette année je n’ai pas été Charlie (/Charly).

Enfin si. Mais pas que.

Avant tout j’étais juif. J’étais blessée et vivante. J’étais arabe, mais surtout, j’étais musulmane. J’étais athée aussi. J’étais révoltée et j’étais en terrasse. J’étais syrienne, tunisienne et kenyane. J’étais française et expatriée. J’étais perdue, désemparée et écœurée. Mais, avant tout, j’étais paix, amour et espoir. J’étais le partage, l’envie et la curiosité. J’étais grec. J’étais dessinatrice, musicienne, cinéaste et journaliste. J’étais palestinienne et israélienne à la fois. J’étais aussi bien européenne, qu’africaine. J’étais en deuil mais surtout, j’étais debout. J’étais migrante et réfugiée. J’étais de droite et de gauche, j’étais déboussolée. J’étais homosexuel et j’étais mariée. J’étais médecin et j’étais flic. J’étais affligée et déçue, mais j’étais optimiste et fidèle. J’étais tous ces oubliés des grands journaux. J’étais nigériane. J’étais blanche de peau, mais aussi noire de peau. J’étais voyage et découverte. J’étais malienne, mexicaine, indienne et j’étais malgache. J’étais citoyenne du monde.

Mais aujourd’hui encore je suis eux, je suis vous, je suis moi. Je suis libre et ça, plus que jamais.

instagram2015_journal_evasion05

Une page se tourne et j’espère que la suivante aura les couleurs du partage et de la générosité.
Je vous souhaite une douce et heureuse année 2016.

 

Les photos sont issues de mon instagram 2015. Et pour venir y jeter un coup d’œil, c’est par ici !

A propos de l'auteur

4 Réponses

  1. Marie Kléber

    Un très beau résumé de 2015 Charly. Douloureux mais j’espère que 2016 sera paix et amour, sérénité et fraternité, harmonieuse et plus égalitaire.
    Douce et belle année à toi. Et merci pour ces mots qui touchent nos coeurs comme peu ont su le faire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.