Quel pourboire donner à Madagascar ? C’est une question légitime qui revient très régulièrement pour tous ceux qui viennent pour la première fois à Madagascar. Entre le taux de change, l’approche culturelle et différence de niveau de vie, il est parfois difficile de s’en sortir.

Dans le cadre de mon métier, dès les premiers mois, j’ai été étonné de voir que les français avaient une réputation d’être un brin radin en termes de pourboire. Le pourboire n’étant peut être pas très ancré dans la culture française, peut expliquer quelques maladresses. Alors, soucieux d’avoir un comportement adapté, il est normal de se poser la question.

Alors, que doit-on donner comme pourboire à Madagascar ?

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le pourboire est d’usage à Madagascar. Il faut bien comprendre que pour chaque petit service rendu, l’individu s’attend à recevoir un « petit cadeaux ». Ces petits cadeaux peuvent être sous forme de dons : vêtements, crédit, cigarettes, invitation à boire un verre ou partager un repas… Mais aussi et surtout en argent.

Même si vous achetez un service déjà défini tel qu’un frais de guidage dans un lieu touristique, un repas au restaurant, un chauffeur pour la voiture de location, ect… La personne à votre service s’attendra toujours à recevoir un petit quelque chose en plus pour le service rendu.

Bien que le montant puisse varier aussi bien par l’importance du service rendu que par votre satisfaction, voici une petite liste pouvant servir de base :

Guide à la journée : Environ 20 000 ar/jour
Chauffeur à la journée : 10 000 ar/jour
Serveur au restaurant : Environ 10% de la facture (éviter les pourboires en dessous de 1 000 ar)
Bagagiste d’un hôtel : 1 000 ar

Bien que certains montant semblent très peu élevé à l’échelle occidentale, il faut voir à l’échelle du pays. Une idée souvent partagée serait que les grands pourboires favorisent par la suite la mendicité voire même le harcèlement des touristes. Il n’est pas aisé de trouver le juste milieu…

L’idéal est de faire du cas par cas en jugeant surtout à travers le professionnalisme de la personne et notre propre satisfaction du service rendu.

Doit-on donner le pourboire en monnaie locale ou en devise ?

De manière générale, les pourboires sont à laisser en monnaie locale. Les devises les obligeant de trouver un moyen de faire le change. Néanmoins certains peuvent facilement accéder aux changes et acceptent les pourboires en devise, tel que les employés d’un hôtel, d’une agence de voyage ect…

Parfois certains ne se gêneront pas pour refuser carrément les Ariary, la monnaie locale, et réclamer les devises à la place. Les bagagistes de l’aéroport d’Ivato sont les spécialistes en la matière.

J’ai emmené des dons matériels, à qui et comment dois-je les donner ?

Beaucoup de personnes en voyage à Madagascar viennent avec des dons tel que des bonbons, du matériel scolaire, des vêtements ou des jouets afin de les distribuer le long du voyage et c’est une attention très généreuse de vouloir aider à son échelle.
Il est bon de noter que comme pour les gros pourboires, ce genre de dons peut avoir un contre effet négatif sur le long terme en créant des habitudes et une forme de dépendance encourageant une certaine mendicité. Ces dons ne sont pas du tout à proscrire pour autant, mais peuvent être distribué et utilisé de manière plus pérenne en passant par certaines associations qui encadreront tout ça à travers leurs actions.

Petite astuce : Pendant le voyage, pensez toujours à gardez sur vous des petites coupures. En province (et parfois même en ville), il est difficile de trouver un moyen pour faire de la monnaie.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.